Not' vie

46°03’22.0″N 3°47’04.6″E

3 avril. Il neige.

Saint-Nicolas-des-Biefs est situé à 930m d’altitude dans la montagne bourbonnaise. Nous sommes dans la zone de rusticité 8a (pour comparer, Paris est en 8b et Aurillac en 7b). Donc la moyenne des températures minimales des 20 années précédentes se situe entre -12,2 et -9,4, selon le tableau de l’USDA. En rapport avec ce tableau, des listes de plantes sont disponibles avec les zones pour lesquelles elles sont « adaptées ».

La zone de rusticité permet d’avoir une idée de l’ardeur de l’hiver. Hélas, c’est une idée partielle puisqu’elle ne prend pas en compte le taux d’humidité, qui influe beaucoup la capacité des plantes (et la nôtre d’ailleurs) à s’adapter à des températures basses. Et par ailleurs, ça ne parle pas non plus du climat en été, ce qui devrait nous intéresser tout autant pour choisir nos plantes. Tout en gardant en tête que chaque terrain est déjà un microcosme, avec ses caractéristiques et et sa biodiversité.

Petit aparté

Les plantes ont leur propre température. Cela leur permet de ne pas mourir dès que la température s’écarte de leur zone de confort, mais aussi éventuellement d’attirer des pollinisateurs (comme le pavot arctique qui monte à 8°). Cela explique aussi pourquoi les petites plantes qui fleurissent dès le début de l’année arrivent à fondre la neige autour d’elle.

Tenez bon braves jonquilles !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.