• Not' vie

    Côté Cantal

    Salers, fromage, mer de nuage, forêts épaisses.. Du Plomb du Cantal aux lacs 1000 mètres plus bas, c’est l’occasion de découvrir les burons, ces masses de pierres, utilisés par les gardiens de troupeaux pendant l’estive. Et de prendre un peu l’air :)

    Cantal
    Vers le Plomb

    Mais tôt le nuage s’éparpille ;
    La montagne, qui s’égaie,
    Sort de là comme d’un linceul,
    Et de cette robe de deuil,
    Qui lui pesait sur l’épaule,
    Il ne reste plus rien, plus rien,
    Que, dans le ciel lavé de frais,
    Quelques flocons de brume pâle.

    Arsène Vermenouze, Les plombs et les puys du Cantal
  • En action,  Not' vie

    Après Goupil, Bambi…

    Une des grandes joies de la campagne, c’est de voir, et parfois d’approcher, des animaux « sauvages ». Du ver luisant à la buse, on vit toujours un peu ça comme un privilège. Et puis un jour, un chevreuil se rappelle à votre bon souvenir et commet quelques outrages dans le potager. Blette la Magnifique devrait s’en remettre, mais elle ne recouvrera jamais sa prestance d’antan. Quant aux salades, haricots, fraisiers… feu mes amis.

    Tout ça pour te dire, à toi mon ami citadin qui t’installes au vert : gare aux biches !

    Quant à toi mon ami Bambi, t’as beau être mignon, abuse pas quand même.

    Ce qu’il reste de Blette la Magnifique
  • Not' vie

    Feu mes poulettes

    Contrairement à ce que je pensais, le renard frappe aussi dans la journée sans aucune vergogne. Sputnik, Croquemitaine et La Reine Margot ont donc pleinement achevé leur rôle de maillon d’une chaine dans le grand cycle de la vie (merci Mufasa :’))

    Gardons contre mauvaise fortune bon cœur, je n’y résiste pas : évoquons rapidement Sputnik 1 (du russe qui signifie « compagnon »), le premier satellite artificiel de la Terre. Envoyé par nos voisins russes le 4 octobre 1957, il marque le début de l’ère spatiale et de la course à l’espace. Ce beau bébé est une sphère en aluminium de 58cm de diamètre pour 83kg, doté de 4 antennes. Il renferme son équipement et ses batteries d’alimentation, le tout baigné dans de l’azote. Sa mission : transmettre par radio des indications sur la température et la pression à bord afin de vérifier le bon fonctionnement du système de pressurisation et de thermorégulation. Par ailleurs, « l’étude de ses signaux devait donc permettre d’étudier la propagation des ondes dans l’atmosphère et l’étude de sa trajectoire devait fournir des informations sur la densité de la haute atmosphère et sur la forme exacte de la Terre. » (wiki)

    Au bout de 22 jours, ses batteries épuisés, Sputnik 1 s’éteint et se désintègre.

    On peut entendre ici le poétique Beep de la transmission radio, diffusé par la Nasa :

  • Not' vie

    Point de plaisir !

    Un chapon est un jeune coq auquel on a arraché les deux testicules, pour qu’il ne s’épuise point par les plaisir. (…) Dans son état, cet animal traité durement par les coqs, dédaigné par les poules, n’a d’autre occupation que de manger, dormir et s’engraisser.

    La petite maison rustique, ou Cours théorique et pratique d’agriculture, d’économie rurale et domestique, 1802, Tome 2

    Les ouvrages du XIXe, c’est toujours délicieux :)

  • Not' vie

    La fille aux poules

    § II. — De la fille de basse-cour
    Dans les grandes fermes, si l’on veut tirer de l’éducation des volailles tout le profit possible, il faut leur donner un surveillant spécial. C’est une femme qu’on charge ordinairement de ce soin : il faut qu’elle soit douce, patiente, adroite et vigilante, qu’elle se fasse connaître et aimer de ses volailles, en venant souvent au milieu d’elles, en les caressant, en leur donnant à manger dans le creux de sa main une nourriture dont elles soient friandes, en protégeant les plus faibles contre les attaques des autres.

    Maison rustique du XIXe siècle, Livre II, Chap XX, Section 1

    Apparemment c’est moi ^^

    (oui, l’une d’elles s’appelle Sputnik)

  • Not' vie

    A vos œufs !

    Des œufs et des hommes, voilà une histoire qui commence il y a fort lointain. Pour preuve, des œufs d’autruche étaient utilisés dans le Richtersveld, en plein désert d’Afrique du sud. Récupérés à grands périls, vues la taille et la vélocité de ces oiseaux, les œufs étaient vidés, éventuellement ornés, et servaient d’outre à eau. Il y a 60 000 ans.

    Pour Pâques, l’œuf a toute une symbolique dans le christianisme, qui nous est restée en héritage. Dans la tradition orthodoxe, on pratique également la « bataille d’œufs » : lors du repas, chacun se munit de son œuf décoré et le cogne contre celui de son voisin en essayant de garder le sien intact. Le gagnant est celui dont l’œuf a survécu ^^

    La décoration des œufs, qui connait les fastes des cours depuis le début, est pratiquée depuis des siècles dans les campagnes, notamment grâce à des décoctions de plantes. Alors, à vos oeufs ! A moins que vos poules ne vous aient déjà pondu des œufs précieux ;)

  • Not' vie

    46°03’22.0″N 3°47’04.6″E

    3 avril. Il neige.

    Saint-Nicolas-des-Biefs est situé à 930m d’altitude dans la montagne bourbonnaise. Nous sommes dans la zone de rusticité 8a (pour comparer, Paris est en 8b et Aurillac en 7b). Donc la moyenne des températures minimales des 20 années précédentes se situe entre -12,2 et -9,4, selon le tableau de l’USDA. En rapport avec ce tableau, des listes de plantes sont disponibles avec les zones pour lesquelles elles sont « adaptées ».

    La zone de rusticité permet d’avoir une idée de l’ardeur de l’hiver. Hélas, c’est une idée partielle puisqu’elle ne prend pas en compte le taux d’humidité, qui influe beaucoup la capacité des plantes (et la nôtre d’ailleurs) à s’adapter à des températures basses. Et par ailleurs, ça ne parle pas non plus du climat en été, ce qui devrait nous intéresser tout autant pour choisir nos plantes. Tout en gardant en tête que chaque terrain est déjà un microcosme, avec ses caractéristiques et et sa biodiversité.

    Petit aparté

    Les plantes ont leur propre température. Cela leur permet de ne pas mourir dès que la température s’écarte de leur zone de confort, mais aussi éventuellement d’attirer des pollinisateurs (comme le pavot arctique qui monte à 8°). Cela explique aussi pourquoi les petites plantes qui fleurissent dès le début de l’année arrivent à fondre la neige autour d’elle.

    Tenez bon braves jonquilles !
  • Not' vie

    Elle est où la poulette ?

    Les poulettes sont arrivées ! A priori, il s’agirait d’hybrides, une rousse et deux harco. Je ne m’y connais pas encore bien en poulette, mais j’ai retenu qu’elles devraient dormir dans un endroit sécurisé, pondre dans un endroit douillet, avoir beaucoup de place pour elles, recevoir amour et attention car elles ne sont pas débiles, manger de la vraie nourriture et non nos déchets alimentaires, être plutôt au moins trois, être plutôt accompagnées d’un coq pour leur sécurité physique et psychologique. J’espère que dans les années à venir, on parviendra à un système auto-suffisant où les poulettes apportent de fumier qui sert à faire pousser des plantes qui servent à nourrir les poules, dans un cycle éternel et parfait.

    En attendant, elles ont été bien sages pendant le voyage, voire même carrément à l’aise, si bien qu’une d’elle a même pondu dans le carton de transport !