• En théorie

    La « qui pue au nez »

    Eurydema ornata (eurydema : corps élargi, ornata : ornée) est la punaise ornée, aussi appelée punaise rouge du chou. Et devinez ce qu’elle mange.. C’a été l’occasion pour moi d’apprendre le mot « déprédateur » : « personne ou animal qui occasionne des dégâts » (latin depraedator : pillage, qui vient lui-même de praeda : proie, qui vient lui-même de prehendo : prendre). Bref, cette punaise boulonne les brassicacées.

    Et pourquoi l’appelle t-on punaise au fait ? Il s’agit du féminin de punais, du latin nariputens : qui pue au nez (nasus : nez, puteo : puer) (au passage on note que puteo est l’origine commune de « puer » et « putride »..)

    Après avoir hiberné, les adultes s’accouplent au printemps. Pour une fois c’est le mâle qui émet de phéromones pour attirer la femelle. Trois à cinq semaines plus tard ils sont les heureux parents d’une vingtaine d’œufs collés sous une feuille. Au bout de 6 semaines, ils sont à leur tour adulte. Et un adulte peut pondre jusqu’à 7 fois… Toute cette petite famille se nourrit essentiellement en ponctionnant le liquide cellulaire des feuille. Selon la vigueur de l’attaque, la feuille peut jaunir, et le pied mourir. (INRA)

    La punaise rouge du chou, on peut quand même s’attendre à ce qu’elle soit rouge. C’est le cas lorsqu’elle est adulte. Si vous en croisez une orangée comme sur la photo, c’est simplement un jeune individu.

    En fait quand on parle de punaise de choux, on regroupe deux espèces : Eurydema ornata et Eurydema ventralis. C’est vrai qu’elles ont le même cycle, le même comportement, et qu’elles se ressemblent beaucoup. Pour jouer à les reconnaître, c’est ici.

    Punaise ornée effectuant la danse de l’antenne