• En action

    Kiwi le délicieux

    Le 12 mars 2019, je semais naïvement des graines de kiwi issues de fruits du commerce (miam). Il n’existe pas des tas d’espèces de kiwis comestibles, aussi peut-on imaginer qu’il s’agit d’Actinidia deliciosa ou d’un mutant proche. On l’appelle parfois Souris végétale, à cause de l’aspect désopilant de ses fruits.

    Les graines ont été mises à germer sur un simple coton humide, puis les plantules ensevelies dans du terreau. Il en restait pas mal, mais elles sont mortes au fur et à mesure, sans doute de négligence. Le pot a passé l’hiver tel quel dans la véranda (aux températures très basses en hiver) sans arrosage et sans surveillance. Et au printemps… Il en reste un :)

    Il est tout poilu, et a une croissance assez fulgurante ces semaines-ci. C’est une liane, aussi a t-il besoin d’un tuteur. Et on se rappellera que les individus sont soit mâle, soit femelle, donc en avoir un seul nous assure de n’avoir jamais aucun fruit :D

    Dire qu’au début c’était une graine d’1mm…
  • En action,  En théorie

    Pensées noires..

    Les fleurettes aux belles couleurs, quel ravissement !

    Ces couleurs sont l’effet de pigments, regroupés en deux familles : les caroténoïdes et et les anthocyanes. Les premiers s’occupent des couleurs jaune/oranges et les seconds… de tout le reste, du blanc au rouge en passant par le bleu, sauf le vert, qui est réservé à la toute puissante chlorophylle. Ce qui est fou, c’est que ces pigments peuvent se lier à d’autres substances, comme des sels minéraux ou tanins, présentes sur place.

    Ce qui fait qu’un même pigment peut être soit rouge, soit bleu, selon son environnement. C’est ainsi que le coquelicot et le bleuet sont composés du même pigment, la cyanidine, qui est rouge. Simplement, sur le bleuet, la cyanidine est liée à d’autres éléments qui la rendent bleue.

    C’est aussi ce qui explique la métamorphose des Hortensias. Son pigment, la delphinidine, est normalement rouge. Quand on met de l’ardoise au pied, en fait ce n’est pas la couleur de l’ardoise qui « monte » dans la plante.. C’est que, dans un sol acide, la plante sécrète de l’acide citrique qui se lie à l’aluminium du sol. Ce petit mélange va ensuite migrer dans la plante jusqu’aux pétales, où la delphinidine réagit en absorbant la lumière différemment. Et bim c’est bleu. Donc on récapitule : il faut d’un côté un sol acide, de l’autre de l’aluminium (or l’ardoise contient pas mal d’alumine).

    Quant au noir, en fait, il n’est pas vraiment là. C’est juste une teinte très foncée d’une couleur. Mais ça le fait quand même.

    Pensée noire

    Soit dit en passant, j’ai semé ces graines de pensée le 06 septembre dernier, et il n’y a pas eu de levée visible dans les semaines suivantes. Du coup j’ai juste abandonné cette jardinière à son triste sort, dans la véranda aux températures très froides cet hiver. Et maintenant, surprise ! Donc.. ne jamais perdre espoir :D

    Sources

    John King, Le monde fabuleux des plantes, 2004, Editions Belin

  • En action

    Même joueur joue encore

    Une des grandes vertus des salades, en plus d’être faciles à cultiver et excellentes, c’est qu’on peut espérer un bonus. Comme souvent, à la récolte, on n’arrache pas le pied, on le coupe à base. La plupart du temps, les racines finissent leurs jours paisiblement dans la terre entourées de leurs amis les vers de terre et autres vivants du sol. Mais certains légumes résistent.

    C’est le cas des salades. On voit clairement les nouvelles feuilles repousser au bout d’une semaine. Reste à voir quelle taille on peut attendre de ce zombie ^^

    Une Reine des Glaces en pleine régénération